Les chefs d'établissement des collèges et lycées de France sont sensibles à la récente circulaire de Mme Girardin, ministre de la fonction publique, enjoignant les fonctionnaires à employer le français dans leur travail. C'est ce que rappelle leur syndicat majoritaire, le Syndicat National des Personnels de Direction de l'Éducation Nationale, dans sa revue de décembre 2016. L'article, reporté ci-dessous, mérite d'être lu complètement, car il décrit la situation avec précision et pertinence. On voit que cette ministre, originaire d'un territoire français ultra-marin, est bien plus sensible à la menace qui pèse sur la francophonie que ses pairs de l'élite parisienne, souvent muets à ce sujet, quand ce n'est pas objectivement traîtres à la cause. Comment agira le nouveau ministre Le Guen ?