TV5 MONDE, vecteur de la francophonie

Créée en 1984, TV5 monde est distribuée dans plus de 200 pays sur les 5 continents. L’audience cumulée hebdomadaire est de 55 millions de téléspectateurs. Le sous-titrage dans treize langues, les déclinaisons sur internet et le dispositif de soutien en ligne à l’enseignement du français constituent un véritable vecteur de la francophonie. Parlé sur les cinq continents, le français est la 2e langue la plus apprise à l’école, la 3e la plus utilisée sur les blogues et les forum et la 5e la plus parlée dans le monde.

 

Posté par OUI LES LANGUES à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]


BRAVO LES PROVISEURS !

 

Les chefs d'établissement des collèges et lycées de France sont sensibles à la récente circulaire de Mme Girardin, ministre de la fonction publique, enjoignant les fonctionnaires à employer le français dans leur travail. C'est ce que rappelle leur syndicat majoritaire, le Syndicat National des Personnels de Direction de l'Éducation Nationale, dans sa revue de décembre 2016. L'article, reporté ci-dessous, mérite d'être lu complètement, car il décrit la situation avec précision et pertinence. On voit que cette ministre, originaire d'un territoire français ultra-marin, est bien plus sensible à la menace qui pèse sur la francophonie que ses pairs de l'élite parisienne, souvent muets à ce sujet, quand ce n'est pas objectivement traîtres à la cause. Comment agira le nouveau ministre Le Guen ?

Posté par OUI LES LANGUES à 10:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Alexandre Romanès et la langue française

Alexandre Romanès, poète tzigane, fondateur du cirque tzigane éponyme, chevalier de la légion d'honneur, se désole de voir la France perdre son identité. Je viens de l'entendre dire à la radio "Les intellectuels ne parlent même plus la langue de Verlaine, mais celle des cow-boys !"

Posté par OUI LES LANGUES à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 13 décembre 2016

BALLON D’OR : RIEN N’EST PERDU !

Le Ballon d’Or est une cérémonie organisée chaque année depuis 1956 par l’hebdomadaire français France-Football pour classer les meilleurs joueurs de football. Le jury est constitué de journalistes internationaux.

Le reportage vidéo sur Dailymotion (hébergeur internet français créé en 2005) est assez édifiant sur notre soumission à l’usage abusif de la langue anglo-américaine.

Le directeur de France football décerne le prix à Ronaldo avec une formule rituelle en français. Le lauréat répond merci beaucoup en français. Magnifiquement normal ! Puis Ronaldo se met, dans un anglais hésitant, à décrire ses impressions, ses sentiments. Il cherche ses mots, il se gratte l’oreille, puis le menton ; son exercice est malaisé. Il s’adresse au directeur devant la caméra, comme s’il allait de soi que tout le monde comprendra (son) anglais. Les visionneurs de la vidéo devront se contenter d’un sous-titrage.

La scène suivante est l’entrevue avec deux journalistes lusophones et là on voit un Ronaldo bien plus à l’aise, s’exprimant avec conviction et force, en portugais bien sûr. Il paraît même plus intelligent !

Cette séquence vidéo m’intéresse, car elle met bien en évidence que tout intervenant en pareille situation devrait pouvoir s’exprimer dans sa langue maternelle, à charge pour les organisateurs de faire traduire par des moyens performants appropriés. Car si, à la place de Ronaldo, s’était trouvé un joueur britannique, sa performance aurait été autrement plus brillante. Cette tyrannie du tout-en-anglais pour des raisons soi-disant de facilité et de mondialisation stupide contribue à faire passer les non anglophones pour des sous-hommes. Il faut s’ériger contre cette situation.

Heureusement, pour nous rassurer, sur la chaîne américaine CNN, le présentateur relate l’évènement en prononçant « Ballon d’Or » en français, de même la dépêche en bas d’écran, alors que par une ironie du sort, la télévision portugaise dit et écrit « Bola de Ouro » ! Comme quoi, l’impérialiste défend mieux un opprimé qu’un autre opprimé…

 

Posté par OUI LES LANGUES à 15:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]

lundi 12 décembre 2016

CYBERCARNET OU BLOGUE ?

Un ami vient de me demander avec une gentille malice si BLOG ne serait pas un anglicisme.

Bien sûr !

Je tiens donc à préciser que, grâce à nos amis Québécois, je suis un blogueur, dont le blogue

est un cybercarnet comme tant d'autres blogues.

J'espère que vous bloguez aussi, moi je blogue tous les jours...

Posté par OUI LES LANGUES à 13:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

mardi 6 décembre 2016

LA LANGUE PORTUGAISE AU BRÉSIL

Le MMDLP (Movimento luta para preservar língua portuguesa) est une organisation qui s’est constituée à Santos (Brésil) en 2001 pour défendre et préserver la langue portugaise. La déclaration précise qu’il ne s’agit pas seulement d’une question sémantique, linguistique ou grammaticale, mais des valeurs et de la culture que la langue étrangère véhicule, envahissant le marché du travail et disqualifiant une grande partie du monde professionnel. Rosilma Roldan, la présidente du MMDLP, entend promouvoir différentes actions culturelles dans le but de faire vivre la culture locale dans l’idiome portugais.

Pour ceux qui peuvent lire le portugais et pour les amoureux des langues, qui pourront y trouver du plaisir, voici des extraits du site du MMDLP :

 

Muita gente ainda não sabe, mas há dois anos nasceu em Santos o Movimento Nacional em Defesa da Língua Portuguesa (MMDLP), hoje uma organização não-governamental que luta para preservar o nosso idioma e conter o estrangeirismo que funciona como forte instrumento no avanço da exclusão social de grande parte dos brasileiros.

 

Cultura dominante

Idioma dominante nos tempos atuais, o inglês está por toda parte – da   placa do restaurante ao anúncio de liquidação. Quem não sabe pronunciar,   muitas vezes é ridicularizado e, não raro, leva a fama de ignorante.   "Nossa luta não é uma questão meramente semântica, lingüística ou   gramaticista. Através da língua passa toda a cultura deles, incorporam   valores. O estrangeirismo invade nosso mercado de trabalho, desqualifica o   profissional. Em determinadas atividades, se o cidadão usa expressões   estrangeiras é do ramo, do contrário é excluído", diz a professora de   português e advogada Rosilma Roldan, presidente do MMDLP. Segundo ela, o   conhecimento de nosso idioma vai muito além de falar e escrever corretamente.   "Usamos a língua para pensar, escrever, nos comunicar em relação a   qualquer assunto. O verdadeiro papel da educação é de formar o cidadão,   formar um povo que questiona, que reflete, que cobra, e por isso mesmo mais   trabalhoso. Tiraram do currículo escolar as disciplinas de filosofia, lógica,   sociologia, que ensinavam a raciocinar. Hoje a escola ensina apenas a ler e   escrever, e nem isso está sendo cumprido. Ensinar a ler, formar pensamento,   dominar línguas, se comunicar, isso é formar um cidadão e não mero   repetidor".
  O MMDLP realizou no ano passado e pretende repetir neste o projeto   "Presenteando com Letras", uma campanha de doação de livros que, em   2001, contemplou a comunidade de Caroara, na área continental de Santos. O   movimento também promoveu o lançamento do CD 'Cavalo de Praia', reunindo seis   músicos da cidade. "A defesa da língua começa pelo apoio a nossa   cultura, nossa música, à moda nacional", exemplifica Rosilma. Além de   reuniões e palestras, os integrantes da Ong realizam debates virtuais pelo   site www.novomilenio.inf.com.br/idioma, envolvendo pessoas de outros estados   e países lusófagos.

 

Posté par OUI LES LANGUES à 16:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]