Pourquoi l’entretien exclusif avec le président syrien Bachar El-Assad, réussite journalistique de France-info, est-il réalisé en anglais, alors que le jeune Bachar a très bien appris le français à l’école à Damas, dans les années 70, il a du reste bien prononcé Monsieur Fillon, pas si facile pour un non francophone ? Les journalistes ont-ils dû cédé à des exigences particulières ?

Pourquoi répéter « fashion week » au lieu de « semaine de la mode », lorsque cet évènement a lieu à Paris, qui se veut la capitale historique de la haute couture ?

Pourquoi passer des enregistrements à 90% anglo-saxons, pendant les jours de grève, assez (trop) fréquents, cela donne l’impression d’une chaîne médiocre qui fait honte au patrimoine francophone ?

Peut-être devrait-on rappeler l’ancien président de Radio-France, Jean-Noël Jeanneney, qui s’est récemment exprimé sur cette antenne avec pertinence sur la francophonie dans la séquence « moi, président » !!!!