Tour Eiffel made for sharing

Devant cette image, que pense la randonneuse moscovite que j’ai rencontrée cet été sur un chemin du Cap d’Antibes ? Que pense cette femme russe, qui parcourt seule, chaque année, sac au dos, une région de France, la France dont elle aime écouter et lire la langue, qu’elle apprend chaque jour un peu mieux dans le métro de Moscou en allant à son travail ? Je l’imagine se demandant, interloquée, si la Tour Eiffel ne serait pas vendue à Los Angeles ! Je l'imagine pensant à Molière, à Hugo, à Eiffel, à de Coubertin, à Malraux...