Pour ceux qui n'en étaient pas convaincus, la Catalogne, c'est la Catalogne ! La grande manifestation contre le terrorisme du samedi 26 août a dû laisser perplexes les observateurs étrangers qui croient qu'en Espagne on parle espagnol ! Certes les habitants de la Catalogne savent tous le castillan, mais il n'empêche que les pancartes et banderoles étaient à 80% écrites en catalan, très peu en espagnol, et même quelques unes en anglais ! La maire de Barcelone, Ada Colau, semble un peu gênée que l'évènement devienne une occasion facile d'affirmer en creux le désir d'indépendance et l'hostilité envers Madrid.

En employant des formules comme Les seves guerres, Els nostres morts (Vos guerres, Nos morts ), certains manifestants s'adressent sans doute aux gouvernants des pays qui s'engagent dans la guerre contre l'État islamique, donc à leur propre gouvernement de Madrid, sous-entendu : si nous étions un pays indépendant, nous ne serions pas concernés par le terrorisme. L'Europe est mal partie avec ces citoyens-là. Cela n'est pas de bon augure pour la solidarité et la cohésion européenne.

Heureusement d'autres expressions dénotent un esprit plus noble et font davantage honneur à la belle langue catalane : No tenim por (nous n'avons pas peur) et encore mieux : La millor resposta : la PAU (la meilleure réponse: la PAIX).