La principat d'Andorra est (pour le moment ?) le seul État souverain au monde dont la langue officielle est le catalan, selon la loi du 16 décembre 1999 qui règlemente l’usage de la langue officielle afin de préserver l'identité linguistique d'Andorre devant la place imposante de l’espagnol et du français.

 

Andorre est admise à l’ONU en 1993 après le vote par référendum d’une constitution qui modernise son fonctionnement politique et c’est en catalan que Òscar Ribas Reig, chef du gouvernement, prononce le discours d'entrée de ce petit état indépendant.

 

Andorre adhère au Conseil de l’Europe en 1994 et Pasqual Maragall, président du comité des régions aux Institutions européennes de 1996 à 1998, tient ses discours en catalan.

 

Andorre participe traditionnellement au travail des organisations régionales et internationales : O.N.U., OSCE, Conseil de l’Europe, UNESCO, Interpol, WHO…

 

Andorre ne fait pas partie de l’Union Européenne mais, enclavée en son sein, elle a conclu avec elle plusieurs accords : une union douanière, une coopération en matière d’environnement, de transports, de culture, de politique régionale, de questions vétérinaires

et surtout un accord monétaire et financier incluant la possibilité de frapper des euros (en photo jointe : une pièce de 2€ frappée en 2014 pour le 20è anniversaire de l’adhésion au conseil de l’Europe).

 

Andorre a un régime politique propre : l’évêque d’Urgel et le chef de l’état français sont les chefs d’état de la principauté (les coprinces d’Andorre), mais ils n’interviennent pas sur l'action du gouvernement issu du conseil général démocratiquement élu. Le ministre des affaires étrangères d’Andorre, Gilbert Saboya, répond à la question de la presse: Dans quelles organisations internationales publiques et politiques l’Andorre participe-t-elle?

 

« Je dirais les principales organisations. Ce sont les Nations Unies et le Conseil de l’Europe. La participation de l’OSCE sur les questions de sécurité est important également. Nous sommes fiers d’être membres de “l’Organisation internationale de la francophonie” et au “Secrétariat des états ibéro-américains”. L’adhésion à ces deux organisations est importante du point de vue de la coopération dans le domaine de la diplomatie, de l’économie et de l’éducation » (2016). En effet, Andorre est membre de l'Organisation internationale de la francophonie depuis 2004 et l’association des communes d'Andorre fait partie de l'Association internationale des maires francophones depuis 2009.  Enfin Andorre fait également partie à titre d'associé de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie depuis 1988.

 

Voilà de quoi faire rêver la Catalogne, n’est-ce pas ? Et si c’était un aboutissement possible ?