A Niort, Camif.fr a crié non au black Friday et a décidé de ne vendre aucun produit le jour du black Friday. M. Jacquillat a exhorté ses clients à ne rien acheter dans ce cadre-là, espérant ainsi éveiller les consciences. Ce n’est pas trop tôt. Les Américains ont tout à fait le droit d’honorer leurs coutumes ancestrales et on ne jugera pas leurs dérives commerciales idiotes, d’autant que l’Europe en a déjà aussi ! Mais ils nous ont déjà refourgué leur Halloween, alors « halte au tout américanisé ! ». Demandons à Google et Amazon leur chiffre d’affaires du 24/11 et combien de taxes ils ont reversé à chaque pays envahi et intoxiqué !

La surconsommation a atteint un seuil critique, c’est le cri d’alarme de 15 mille scientifiques qui ont lancé un appel récemment. Notre façon de consommer doit changer. Réparer au lieu de jeter. Une lueur d’espoir toutefois, car ce vendredi noir était vert à Sophia-Antipolis : les élèves du lycée Masséna de Nice ont gagné le trophée de la semaine école-entreprise organisée par l’AJE-PACA et l’UPE-06, en présentant leur création d’une mini-entreprise, dont l’activité consistera à transformer des jouets anciens en objets nouveaux connectés. Ces élèves montrent la voie de demain, qu’il faut prendre tout de suite !