Initiative originale prise par l'Alliance Française de Thaïlande à l’occasion de la fête de la francophonie (ภายใต้กรอบงานประชาคมโลกฝรั_เศส) programmée au mois de mars, le président Macron devant faire une intervention importante le 20. Il s’agit d’un concours de calligrammes, poésies graphiques pouvant s’avérer un moyen créatif et ludique d’apprendre les langues. Cette idée est liée au centenaire de la mort du poète Guillaume Apollinaire, qui a inventé le terme calligramme, mais les dessins-poèmes existaient déjà dans l’Antiquité, tel celui de Simmias de Rhodes, représentant une hache, un œuf et des ailes de l'amour.

Le règlement de ce concours mérite qu’on s’y arrête. Il est écrit en français, thaï et anglais. On y découvre les magnifiques lettres de cette langue isolante, dont les substantifs et les adjectifs sans genre ni nombre restent invariables, ne laisserait aucune place à un débat sur l’écriture inclusive ! On remarque également que le calendrier thaïlandais a plus de 5 siècles d’avance sur celui du monde occidental, puisqu’on est déjà en 2561 !

Les récompenses prévues sont soit une session de 30 heures de cours de français, soit une session de 30 heures de cours de mode.

Attention, pour participer, il faut justifier d’une résidence en Thaïlande depuis au moins 12 ans, alors, si ça vous intéresse, il faut d’abord vous installer dans ce beau pays et attendre l’an 2573 de l’ère bouddhiste…