Gira-Conseil, cabinet français qui a sans doute besoin de se montrer au salon du sandwich et du snack de Paris, annonce que le burger détrône le jambon-beurre dans l’estomac des Français. Voilà un coup de pub assez révélateur de notre tendance à l’auto-flagellation et à croire que c’est mieux lorsque ça vient d’outre-Atlantique. Même si cette enquête est sérieuse et les chiffres fiables, demandons-nous un instant comment on peut comparer le générique burger, que l’on prend le plus souvent assis dans un local approprié et que les chefs français savent améliorer de 36 façons, avec le traditionnel jambon-beurre, que l’on prend presque toujours debout n’importe où et qui n’est qu’une variante de casse-croûte, comme les clubs et les panini. Non vraiment cette statistique n’est pas pertinente, car même si la consommation de jambon-beurre a baissé, rien ne dit que la différence se retrouve dans l’augmentation des burgers. Les Italiens me semblent très créatifs avec les panini et autres en-cas de leur invention.

En revanche, cette présentation fallacieuse, s’inscrit malheureusement dans ce que je dénonce souvent dans ce blogue « halte au tout en anglais » et le comble est que certains médias s’y sont laissé prendre !