Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
OUI LES LANGUES
Publicité
OUI LES LANGUES
  • Faire "Halte au tout-en-anglais". Rappeler aux Français leur devoir de défendre partout la francophonie. Sensibiliser les décideurs européens politiques, économiques, sociaux au plurilinguisme sans céder à la facilité et à la fatalité du tout-en-anglais.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Archives
OUI LES LANGUES
Visiteurs
Depuis la création 17 367
Newsletter
table
hugedes
2 juillet 2018

Clin d’œil à Michel Serres et aux Franglaises

Aujourd’hui, dans les villes de France, il y a plus de mots anglais que de mots allemands pendant l’Occupation. Où sont donc les troupes d’occupation ? Qui sont donc les collabos ?   Ainsi s’indigne et s’interroge le philosophe Michel Serres après avoir compté 92 mots anglais pour 20 mots français sur les murs de la place de la Bastille. Son collègue américain présent se dit catastrophé pour les Français, ce qui me rappelle cette touriste américaine qui se demandait bien pourquoi la ville de Nice avait enlaidi sa promenade d’un monstrueux  I LOVE NICE  avec des lettres tricolores. Et ne parlons plus du  MADE FOR SHARING  sur la Tour Eiffel…

Cependant, Michel Serres regrette de n’avoir pas trouvé une voie rieuse pour ridiculiser les bobos collabos, comme l’eût fait Molière.

C’est justement après avoir remporté le Molière du meilleur spectacle musical en 2015, que Les Franglaises produisent leur comédie musicale ridiculisant les paroles des succès anglophones qui nous inondent depuis des décennies. Ces comédiens communiquent au public leur passion de jouer sur les mots et les langues et l’entraînent dans un délire collectif rien qu’en traduisant mot à mot les paroles originales, avec il est vrai une orchestration burlesque talentueuse.

Merci aux Franglaises ! Allons les voir et les entendre en concert !

Merci à France-info qui fait imprimer en France, à St-Amand-Montrond, le recueil des chroniques de Michel Serres et Michel Polacco intitulé « Défense et Illustration de la Langue Française Aujourd’hui », superbe clin d’œil à Joachim Du Bellay.

 

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité