Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
OUI LES LANGUES
Publicité
OUI LES LANGUES
  • Faire "Halte au tout-en-anglais". Rappeler aux Français leur devoir de défendre partout la francophonie. Sensibiliser les décideurs européens politiques, économiques, sociaux au plurilinguisme sans céder à la facilité et à la fatalité du tout-en-anglais.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Archives
OUI LES LANGUES
Visiteurs
Depuis la création 17 367
Newsletter
table
hugedes
6 février 2020

Espéranto, l'espoir de l'Europe !

 

Fotolia_80034230_L

De Zamenhof à Vincent Jacques en passant par Chuck Smith, l’espéranto peut encore, en Europe, se prétendre une lingua franca équitable et efficace. Cet argument tombe à pic au moment où l’on peut raisonnablement s’étonner de l’usage contestable que les dirigeants européens font de la langue anglaise, avec ce que cela suppose d’allégeance et même de soumission inacceptable au mode de pensée de la culture anglosaxonne, alors que 24 langues officielles de l’Europe sont reléguées au rang de langue domestique, avec ce que cela suppose de pertes et d’abandons au plan de la diversité culturelle du continent. Si l’on écoute les connaisseurs de l’espéranto, cet idiome artificiel se pose comme moyen de communication égalitaire et simple entre les peuples et respectueux des langues historiques, traitées à égalité. Son apprentissage est bien plus rapide et aisé que l’anglais, le français, etc… et ne nécessite pas de devoir se payer des stages ou séjours linguistiques dans les universités à la mode….

Un peu d’histoire :

Ludwik Lejzer Zamenhof, juif de Russie, vivait à Białystok, ville polonaise alors sous domination russe. Devant les tensions entre les communautés qu’aggravent les difficultés de communication, il conçut une langue commune, l’espéranto (celui qui espère), de telle sorte qu’aucun peuple n’impose son idiome aux autres. On était en 1887 et cette langue « internationale » connut ensuite un succès notoire, elle a même failli être adoptée pour les travaux de la Société des Nations (SDN, ancêtre de l’ONU) en 1920 (la France fit partie des pays qui s’y sont opposés !).

Chuck Smith, espérantophone américain, créa Vikipedio en 2001. Avec près de 300 mille articles, la Wikipedia en espéranto dépasse actuellement les versions de beaucoup de pays. Google trad prend en charge l’espéranto. L’application Amikumu permet de géolocaliser les espérantistes qui se trouvent près de vous et Pasporta Servopermet aux voyageurs d'être hébergés gratuitement par d'autres espérantistes.

Vincent Jacques, jeune créateur français de jeunes pousses, après de brillantes études, se rend à New-York, comme il se doit, et constate l'injustice liée à la domination de l'anglo-américain, qui fait qu’un non anglophone de naissance affronte un handicap certain par rapport aux anglo-saxons. De plus, cette situation contribue à l’appauvrissement culturel général qu’entraîne la disparition progressive de nombreuses langues au niveau de la planète. En 2019, il fonde le mouvement "Espéranto pour l'Europe", pour donner un parler commun à l'Union européenne, sans visée hégémonique. L’espéranto se pose alors en protecteur de toutes les autres langues et permet à chacun de parler d’égal à égal.

Décideurs européens et électeurs, il est grand temps d’envisager enfin une « union dans la diversité » sans langue dominante !

Publicité
Publicité
Commentaires
Publicité