mercredi 27 novembre 2019

Halte au bilinguisme de façade, qui cache la mort du multilinguisme culturel !

Lorsqu’on voyage en Europe et que l’on prête attention aux indications administratives, touristiques, commerciales, etc…, on s’aperçoit que, quel que soit le pays, le message figure souvent en deux langues et seulement deux : la langue du pays (encore heureux !) et l’anglais (de qualité parfois médiocre !). Un bilinguisme de façade et dangereux pour la diversité culturelle, il faut le refuser ! Selon ce constat, on peut en conclure que les citoyens européens sont censés comprendre la langue de leur pays et « la... [Lire la suite]
Posté par OUI LES LANGUES à 14:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

vendredi 5 avril 2019

Loiseau de l'ENA et Loiseau de LaREM : contraste ?

  En 2015, la directrice de l’École Nationale d’Administration, Nathalie Loiseau, défendait la mesure consistant à imposer l’anglais parmi les 2 langues vivantes obligatoires au concours d’entrée. Résultat : aujourd’hui, en 2019, la première étape du concours comporte 4 épreuves dont une de langue vivante et c’est obligatoirement l’anglais ! C’est peut-être du réalisme, mais c’est une soumission et probablement une restriction culturelle. Les étudiants francophones, les anglophones et tous les autres ne peuvent y... [Lire la suite]
Posté par OUI LES LANGUES à 10:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
lundi 2 juillet 2018

Clin d’œil à Michel Serres et aux Franglaises

Aujourd’hui, dans les villes de France, il y a plus de mots anglais que de mots allemands pendant l’Occupation. Où sont donc les troupes d’occupation ? Qui sont donc les collabos ?   Ainsi s’indigne et s’interroge le philosophe Michel Serres après avoir compté 92 mots anglais pour 20 mots français sur les murs de la place de la Bastille. Son collègue américain présent se dit catastrophé pour les Français, ce qui me rappelle cette touriste américaine qui se demandait bien pourquoi la ville de Nice avait enlaidi sa... [Lire la suite]