Francophonie : Macron suit son serment sur la Constitution

Lorsque Laurent Fabius, président du Conseil Constitutionnel, a fait jurer le président Macron, nouvellement élu, sur la Constitution qu'il représentait la France et sa langue, peu d'observateurs l'ont remarqué, car les élites françaises, du moins une bonne partie de la parisienne, ne se sent concernée par ce qui doit faire l'objet d'un combat : la Francophonie et la langue française. Pire encore : beaucoup de cadres d'entreprise, de publicitaires, de journalistes, d'universitaires, d'élus de la Nation et des collectivités... jouent de l'anglomania pour paraître dans le coup et prennent pour des ringards et des puristes celles et ceux qui attirent leur attention sur la signification culturelle d'une uniformisation galopante non désirée qu'apporte le tout-en-anglais. Détail révélateur, France-info, qui n'est pas la pire en la matière, a passé plus de temps sur les malheurs de facebook que sur le discours très volontariste, énonçant des projets concrets que le chef de l'État a prononcé devant les Académiciens et les 300 étudiants francophones du monde entier. Voir le résumé du discours.

DISCOURS_MACRON

Posté par OUI LES LANGUES à 22:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


Le Cercle Littéraire des Écrivains Cheminots et l'amour de la langue française !

Le CLEC, Cercle Littéraire des Écrivains Cheminots, mériterait de passer dans les médias à une heure de grande écoute, au moment où l’actualité se déchaîne sur la SNCF et met les cheminots au pilori pour leur faire expier de soi-disant privilèges !

Les cheminots talentueux créateurs de poésie et de nouvelles sont les héros d'un concours littéraire marqué chaque année par une remise des prix à Paris.

Le CLEC, association de plus de 500 membres, intervient également dans les centres de vacances de la SNCF (ces vacanciers sont privilégiés ?) et organise au fil de l’année des conférences et des expositions.

Ce faisant, ces amoureux des mots et des auteurs francophones montrent leur attachement à la langue française et pas mal de nos élites hexagonales devraient s’en inspirer. C’est dans l’esprit de défense de la loi Toubon de 1994, rappelant, s’il en était besoin, que le Français est la langue de la République, que le CLEC dénonce les dérives et les soumissions à la langue anglo-américaine, qui baptisent nos écoles de commerce et nos aéroports,  qui transforment la Tour Eiffel, qui nous intoxiquent de publicités, de films, de chants, au détriment du rayonnement de la francophonie et des autres langues. Il met à notre disposition des autocollants Non à l’anglais partout , que l’on peut demander au CLEC.

Bravo pour cette initiative et je suis heureux que mon blogue Halte au tout en anglais soit en phase avec elle !

 

Posté par OUI LES LANGUES à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Macron sur les pas de Pompidou, entre banquiers : en auvergnat ?!

Le nombre de locuteurs de l’auvergnat en Auvergne serait d’environ 80 000. Macron s'adressera-t-il à eux en auvergnat ? Le président Georges Pompidou parlait auvergnat avec ses électeurs cantaliens. Mais c’était il y a un demi-siècle !

L’auvergnat est une langue romane marquée par la particularité d’être à mi-chemin entre la langue d’oïl, parlée au nord de la Loire et la langue d’oc, parlée au sud, dans une région plutôt enclavée, à l’écart des grands axes de communication.

L’un des plus anciens textes en auvergnat traite de la Passion du Christ et date du Xè siècle. Ce texte possède justement des traits d'oc mais aussi d'oïl.

Aujourd’hui, la revue Bïzà Neirà, publiée par le Cercle Terre d'Auvergne, sort trois fois par an depuis sa création en 1974. La revue est bilingue français-auvergnat, la partie auvergnate est en écriture auvergnate unifiée. Elle a pour vocation de sauvegarder, promouvoir et diffuser la culture et le patrimoine auvergnats aux travers d'articles et textes à vocation littéraire ou scientifique.

 

Posté par OUI LES LANGUES à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,