jeudi 6 septembre 2018

Sauvons le château de Villers-Cotterets, comme il faut sauver la langue française !

  C'est là qu'en 1539, François Ier signa l'ordonnance qui imposait la langue française dans tous les actes administratifs et juridiques du royaume de France, remisant le latin et les langues régionales au rencart. Aujpurd'hui, ce château nécessite une sérieuse restauration. Or, l'État (propriétaire à 92%) et la Commune (à 8%) fuient leurs responsabilités et cherchent un repreneur. Quel sera l'audacieux mécène ? de quel pays ? pour quel dessein ? Et si cet évènement présageait de ce qui arrivera bientôt à... [Lire la suite]

lundi 3 septembre 2018

DARMANIN ET LE PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE : ET SI ON PARLAIT LATIN PLUTÔT QU’ANGLAIS ?

Gérald Darmanin, ministre de l’action et des comptes publics, a fait fort ce matin en utilisant deux locutions latines lors de son intervention à la radio : ex-voto et in petto. Ces deux termes méritent qu’on s’y arrête. Passons pour ex-voto, par manque de contexte, tout en soulignant que lorsqu’il s’agit d’impôts, l’allusion à des louanges aux dieux semble pertinente ! Quant à in petto, qui est de l’italien venant du latin in pectore, on pense d’abord aux pectoraux, ce qui sied bien au ministre dynamique, mais il... [Lire la suite]
Posté par OUI LES LANGUES à 15:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,