Les langues et la Fédération Internationale des Accueils Français et Francophones d’Expatriés

Lepetitjournal.com excelle par ses articles, notamment celui traitant des bénévoles de la FIAFE (Fédération Internationale des Accueils Français et Francophones d’Expatriés), qui animent un réseau de plus de 100.000 membres dans 90 pays. La présidente, Corinne Levet, vient d’organiser la rencontre annuelle de Paris avec 111 cadres de l’association.

C’est l’occasion pour Camille, de Düsseldorf, de signaler les difficultés de langue au motif que tous les membres ne maîtrisent pas l’allemand. Il faut s’en réjouir, car cela démontre que savoir l’anglais (même bien, ce qui est rare !) ne suffit pas. Par intérêt et par respect, il faut apprendre la langue du pays qu’on a choisi de visiter, a fortiori lorsqu’on s’y installe, quel qu’en soit le motif. C’est en ce sens une bonne nouvelle que la langue allemande soit ressentie comme indispensable aux expatriés installés à Düsseldorf, ce qui met en évidence qu’on ne peut se réfugier par facilité dans un tout-en-anglais, qui est souvent un globish de bas-étage ou un snobisme qui ne dit pas son nom. A Nice, par exemple, on peut féliciter pour son dynamisme le centre culturel franco-allemand, qui organise des séances conviviales gratuites pour apprendre la langue de Goethe. Il serait bon que le fameux couple franco-allemand redonne un coup de fouet à la réciprocité de l’apprentissage des langues, sans chauvinisme stupide, mais avec le respect de toutes les autres langues, pour les cultures qu’elles véhiculent. C’est pourquoi des voix s’élèvent pour faire halte au tout-en-anglais, en prônant le plurilinguisme à la manière d’Umberto Eco, de Claude Hagège, de François Grin et de bien d’autres. Ce n’est pas gagné, mais ce n’est pas perdu, car il y a de nouveaux arrivants, comme le président de la république française !

Posté par OUI LES LANGUES à 21:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,